LOI DE L'ACTION
 
Par un beau matin de printemps, 5 oiseaux étaient perchés sur une branche encore dénudée d’un grand arbre, roucoulant sous les chauds rayons du soleil. Comme le temps était venu de bâtir un nid pour la progéniture, 3 oiseaux décidèrent de s’envoler. Qu’est-ce qui se passe maintenant dans la scène? Combien d’oiseaux restent-ils sur la branche?

 

Il est intéressant de prendre conscience que décider ce n’est pas passer à l’action. Décider, ça se passe entre les deux oreilles, au niveau de la pensée et peut même générer un sentiment d’excitation, de plaisir ou de peur mais le corps n’a pas encore posé le premier geste concret nous conduisant dans cette direction. Ainsi décider de son objectif permet d’orienter nos actions puis logiquement nous décidons du premier pas qui va nous engager dans cette direction concrètement et il reste encore à le faire, ce premier pas!

 

                Alors, dans ce mouvement, nous recevrons d’autres informations de notre intuition et de notre rationnel pour corriger le tir au besoin et garder le cap vers nos objectifs, nos rêves, du moins ceux que nous nous croyons capables de concrétiser .En vivant ainsi au présent, nous sortons du cycle des répétitions du passé pour créer un nouveau futur. Pour cela, il faut sortir de notre zone de confort, faire un petit effort pour dépasser les forces du doute et de l’inertie, une dépense d’énergie qui va générer du mouvement et donc une circulation de l’énergie.

 

                Que faut-il de plus pour se mettre en action ? Eh bien, foncez … Arrêtez de penser et faites le. La motivation vient quand on se donne la permission d’expérimenter et donc le droit à l’erreur. Nous ne perfectionnerons jamais nos talents uniques sans les mettre en pratique. C’est en forgeant que l’on devient forgeron est un vieux dicton venu de la sagesse populaire et qui garde encore tout son sens aujourd’hui, si nous l’actualisons C’est en écrivant que l’on devient écrivain, en cuisinant que l’on devient cuisinier, en parlant que l’on devient conférencier

 

                Il faut juste du courage pour dépasser la peur, de la confiance en soi pour dépasser le doute et développer ses capacités pour dépasser l’insécurité. La voie du guerrier de Lumière est de sentir et de savoir ce qu’il doit faire, c’est la voie du courage et de l’intégrité, confirmée par le cœur.

 

 

 

                Peu importent les sentiments et les connaissances, peu importent les talents et les dons potentiels, seule l’action peut les faire naître à la vie.

 

                                                                        Dan Millman